Quelle Conception Lumière aujourd’hui pour les espaces publics ? Roger Narboni et Light Zoom Lumière

Article du 13 novembre 2018 : Light Zoom Lumière et Roger Narboni

Projets d’aménagement et équipes de maîtrise d’œuvre

Le design des espaces publics s’est progressivement adapté à la mutation actuelle des villes qui se préoccupent dorénavant et prioritairement des transports collectifs et des modes doux aux dépens des voitures. Heureusement pour le concepteur lumière, il est ainsi libéré des niveaux d’éclairement élevés et uniformes recommandés pour les chaussées. La volonté croissante des élus, pour plus de nature en ville comme pour des projets plus respectueux de l’environnement, comme de la biodiversité, ont également influencé les nouveaux projets d’aménagement.

Les équipes de maîtrise d’œuvre ont donc su répondre à ces nouvelles demandes en intégrant des concepteurs lumière, en complément des habituels architectes urbanistes, paysagistes et ingénieurs. Ils sont d’ailleurs plus en charge de la partie nocturne des espaces publics que des simples éclairagistes. Aussi et selon les projets, des écologues, des designers, des artistes, des sociologues voire parfois des philosophes ou des géographes de la nuit font partie des équipes.

Plus d’enjeux pour le métier de concepteur lumière

La conception lumière des espaces publics s’est donc aussi complexifiée. Elle doit aujourd’hui toujours répondre aux contraintes normatives, énergétiques et environnementales mais en même temps elle doit :

  • créer des ambiances lumineuses attractives et variées,
  • proposer de nouveaux usages et de nouvelles lectures nocturnes des espaces,
  • encourager l’interactivité des piétons

Le métier de concepteur lumière a progressivement évolué pour répondre à ces nouveaux enjeux. La conception d’images ou de vidéos qui seront projetés sur les sols ou les façades alentours est dorénavant fréquemment intégrée au projet de mise en lumière des espaces publics.

L’incorporation des éclairages dans les mobiliers, les structures ou les aménagements dessinés par les architectes, les paysagistes ou les designers est devenue plus systématique.

Le pilotage informatique des différentes sources LED et l’élaboration de scénarios dynamiques complexes font aussi partie de la panoplie nécessaire aux concepteurs lumière.

Nouvelles technologies et produits spéciaux

L’innovation technologique ne précède pas forcément les désirs de créativité des concepteurs lumière. Et souvent, ce sont eux qui vont, en fonction de leur projet, solliciter de nouvelles technologies ou susciter chez les fabricants de nouvelles approches innovantes qui donneront lieu ensuite à des gammes d’appareils ou d’accessoires qui seront intégrés aux catalogues.

Le développement de produits spéciaux par les concepteurs lumière voire la « customisation » d’appareils existants sont également fréquemment convoqués pour des projets de grande ampleur (berges de la Sarthe à Alençon, agence 8’18’’ et l’esplanade centrale du quartier du Flon à Lausanne, Suisse, LEA).

Textures lumière et ambiances colorées

Nous découvrons aussi, chez plusieurs concepteurs lumière, une volonté de non uniformité des éclairages piétonniers, et un souhait de textures et de déstructuration des effets lumineux.

(…)

Futur de la nuit urbaine

Et dans un proche futur, la nécessaire et l’impérative préservation de la biodiversité nocturne obligera les constructeurs à fournir des spectres de LED précis et adaptés à la faune et à la flore présente ou à venir sur le site projeté.

La nuit urbaine, qui représente depuis toujours 50% du temps d’une ville, s’impose dorénavant comme un territoire spécifique à explorer. Elle permet de mieux répondre à quatre enjeux de villes :

  • aux mutations urbaines et aux évolutions des modes de vie des citadins,
  • à la gentrification croissante des centres ville, mais aussi,
  • à la marchandisation 24h/24 de certains quartiers,
  • au développement du tourisme nocturne et des loisirs.